PARTAGEZ Post

Blogues

Prévisions boursières de 3 gourous pour 2019

Prévisions boursières de 3 gourous pour 2019

PAR MARK KOLAKOWSKI

Les actions ont chuté bien en deçà de leurs sommets de tous les temps, plusieurs indices majeurs du monde ayant subi des corrections d’au moins 10% ou des baisses de 20% ou plus de la part des marchés baissiers. Le baromètre le plus suivi des actions américaines, l’indice S & P 500 (SPX), a frôlé une chute de 20% de son marché baissier fin décembre et a clôturé le 3 janvier 2019 à 16,8% de moins que son sommet record de septembre. Qu’est-ce qui nous attend en 2019? Trois gourous du marché respectés ont récemment présenté leurs points de vue.

Byron Wien du Blackstone Group est «optimiste» et Jeremy Siegel du Wharton School s’attend à «une bonne année», tous deux prévoyant des gains pouvant atteindre 15% pour le S & P 500 en 2019. Cependant, Jack Bogle, fondateur de Le groupe Vanguard, conseille de prendre “un peu plus de prudence”. Dans le même temps, les stratèges du marché de Wall Street s’accordent à penser que l’indice clôturera en 2019 avec un nouveau record de 3 000, en hausse de 19,7% par rapport à la clôture en 2018, selon un sondage de CNBC.

Le S & P 500 peut-il rebondir?

Gain prévu de S & P en 2019, par stratège de Wall Street: 19,7% Perte de S & P en 2018: 6,2% Perte de S & P depuis le début de l’année 2019: 2,4% (jusqu’à la clôture le 3 janvier) Sources: CNBC, Barron’s, Yahoo Finance

Selon les avis des stratèges du marché de Wall Street, l’indice clôturera en 2019 avec un nouveau record de 3 000, en hausse de 19,7% par rapport à la clôture de 2018.

Ce que cela signifie pour les investisseurs: le point de vue de 3 gourous
“Je suis optimiste. Je pense que les fondamentaux sont sains”, a déclaré à CNBC Byron Wien, vice-président de l’unité Private Wealth Solutions du groupe Blackstone. Il croit que le S & P 500 gagnera 15% en 2019. Une des clés de sa prédiction est son espoir que la Réserve fédérale n’augmentera pas du tout les taux d’intérêt en 2019, contrairement à l’idée largement répandue selon laquelle elle annoncera deux ou trois hausses de taux cette année.

“L’inflation reste maîtrisée et le rendement du Trésor à 10 ans reste inférieur à 3,5%. La courbe des rendements reste positive”, écrit dans un communiqué de Blackstone son “Ten Surprises for 2019”, à la suite d’une tradition annuelle qu’il a commencée en 1986 il était le stratège en chef des investissements américains chez Morgan Stanley. “Une récession avant 2021 semble improbable”, a ajouté M. Wien, ajoutant que “l’amélioration des résultats permet aux actions de progresser davantage”.

Jeremy Siegel, professeur de finance à Wharton, réputé pour son plaidoyer de longue date en faveur de l’investissement dans les actions, prévoit une avance de 5% à 15% pour le S & P 500 en 2019, selon un autre article de CNBC. Il a observé: “Nous sommes passés d’une vision optimiste à l’heure actuelle:” Oh mon Dieu, il va y avoir une récession. ” La vérité se situera quelque part entre les deux et cela rend la bourse très attrayante pour le moment. “

Comme Wien, Siegel ne pense pas qu’une récession risque de commencer en 2019 et il pense également que la Fed ne relèvera pas les taux d’intérêt en 2019. Sur les actions, il affirme que “c’est un marché bon marché”, même si les entreprises les revenus ne croissent pas du tout cette année.

Pendant ce temps, Jack Bogle, connu pour avoir popularisé les fonds indiciels pendant son mandat chez Vanguard, voit “des nuages ​​à l’horizon” et recommande de prendre “un peu plus de prudence” pour le moment, selon une interview avec Barron’s. Ces nuages ​​englobent des niveaux élevés de dette publique et d’entreprise, ainsi qu’un “grand bouleversement” du commerce international, qui inclut “le mystère du Brexit, qui perturbera considérablement le système commercial mondial”.

“Il est temps de penser au risque que vous souhaitez avoir”, insiste Bogle. Avertissant que “les arbres ne poussent pas au ciel”, il pense qu’acquérir automatiquement sur les marchés boursiers, comme de nombreux investisseurs de fonds indiciels l’ont fait ces dernières années, ne sera probablement pas une stratégie gagnante à l’heure actuelle. D’autre part, il conseille à ceux qui épargnent pour leurs objectifs à long terme de «continuer à investir, peu importe leur degré de peur».

PARTAGEZ Post

Commentez

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>