PARTAGEZ Post

Blogues

Les actions d’Air Canada (TSX: AC) sont-elles sur le point de s’écraser à nouveau?

Air canada

C’est un moment effrayant pour investir. Les indicateurs macroéconomiques brossent un tableau sombre, mais les marchés boursiers atteignent de nouveaux sommets. Des sociétés comme Air Canada (TSX: AC) sont particulièrement difficiles à prévoir. Des dizaines de facteurs de compensation sont en jeu, dont beaucoup sont des premières historiques.

Mais l’histoire a montré que c’est le meilleur moment pour investir. Lorsque les conditions ne sont pas claires, des opportunités se présentent. C’est ce que les investisseurs pensent actuellement des compagnies aériennes, qui ont vu une réduction incroyable de leur évaluation. Les voyages en avion ne disparaîtront pas de si tôt, et les avantages aux niveaux actuels pourraient être considérables.

Pourtant, la prudence est de mise. De nombreuses actions de compagnies aériennes finiront par faire faillite. Les survivants prospéreront en prenant des parts de marché. Savoir quelles entreprises appartiendront à chaque catégorie est essentiel au succès de l’investissement.

En février, l’action d’Air Canada était au prix de 45 $. En mars, les actions ont atteint un creux à 12 $. Un rebond rapide, cependant, a repoussé le cours des actions au-dessus de 20 $, un quasi-double. Voici la question la plus importante à laquelle sont confrontés les investisseurs d’Air Canada aujourd’hui: les actions vont-elles à nouveau s’écraser?

Voici la situation

Tout d’abord, les mauvaises nouvelles. Les gens ne volent pas, mais les compagnies aériennes sont aux prises avec d’énormes coûts fixes. Ceci est une recette pour le désastre. En 2020, attendez-vous à ce que chaque compagnie aérienne du monde enregistre des pertes importantes.

Comment s’en sort Air Canada? Pas si bien. Au dernier trimestre, l’entreprise a enregistré une perte d’un milliard de dollars. Gardez à l’esprit que la capitalisation boursière actuelle n’est que de 5,5 milliards de dollars. Encore quelques trimestres comme celui-ci, et la société va s’effondrer.

Air Canada fait tout son possible pour redresser le navire. Au deuxième trimestre, l’entreprise a réduit sa capacité de près de 90%. Le troisième trimestre n’apportera pas beaucoup de soulagement, avec une capacité encore réduite de 75%.

Le cours de l’action s’est effondré au début de l’année en raison de cette douleur. Pourtant, ces dernières semaines, les actions ont presque doublé. L’action est encore loin de ses plus hauts précédents, mais le sentiment est devenu haussier, à tel point que les analystes prévoient de doubler leurs revenus d’ici la fin de 2021, signalant la fin du ralentissement.

Malgré la reprise, les dirigeants de l’entreprise avertissent les investisseurs de se préparer à plus de douleur. La situation semble désastreuse.

Il est difficile d’être en désaccord avec ce sentiment. L’avenir est loin d’être incertain. Nous n’avons pas encore vu la vague initiale de faillites de compagnies aériennes, mais elles se produiront. Delta Air Lines brûlerait 50 millions de dollars en espèces par jour.

Les actions d’Air Canada peuvent s’avérer un vol pour les investisseurs à long terme, mais il y a probablement un autre crash en cours.

PARTAGEZ Post

Commentez