PARTAGEZ Post

Blogues

Le CELI, mieux le comprendre pour de meilleurs résultats!

celi

Tout d’abord, cet article sera le premier de deux articles sur le sujet du compte d’épargne libre d’impôt (CELI) qui a été créé en 2009. Dans cette première partie, j’expliquerai les informations de base à connaître dans ce type de compte. À quoi sert le CELI? Il permet aux résidents canadiens de plus de 18 ans de pouvoir faire croitre leurs placements à l’abri de l’impôt. Chaque montant que vous cotisez et tous les revenus qui y seront générés ne seront généralement pas imposables. Aucune déduction d’impôt n’est possible lors de la cotisation, mais aucun impôt n’est prélevé lors de vos retraits.

Combien peut-on cotiser?

Il y a un plafond de cotisation au CELI et pour l’année 2021, celui-ci est de 6 000$. N’ayez crainte si vous n’avez jamais cotisé à un CELI ou si vous n’avez pas cotisé le maximum à chaque année depuis 2009. Toute cotisation permise au CELI, mais non utilisée auront été reportées aux années suivantes et le droit de cotisations pourrait s’élever jusqu’à un maximum de 75 500$ pour 2021 si vous aviez 18 ans en 2009.

Retraits et cotisations en trop.

Il faut faire attention à la règle des droits de cotisations lorsque vous faite des retraits. Lorsqu’un retrait dans votre CELI est effectué, ce montant s’ajoute à vos droits de cotisations inutilisés, mais seulement au début de l’année suivante. C’est seulement à ce moment que vous pourrez investir à nouveau cette somme. Cette mise en garde est vraie si vous étiez au maximum permis de vos droits de cotisations et que votre intention est de mettre à nouveau cette somme dans le CELI dans la même année, il y aura alors un dépassement de votre limite des droits de cotisations. 

Voici un exemple : Vous avez cotisé 75 500$ en janvier 2021, qui est le maximum, et faite un retrait de 5 000$ en milieu d’année pour l’investir à nouveau dans votre compte en octobre. Il y aura alors un achat fait de 75 500$ additionné du montant de 5 000$ fait en octobre pour un total de 80 500$.

Si à tout moment dans l’année, vous cotisez plus que vos droits de cotisations, l’ARC vous imposera d’un impôt égal à 1% pour chaque mois où l’excédent demeurera dans votre compte. Dans l’exemple que j’ai fait, puisque l’excédent est de 5 000$ à partir d’octobre, la pénalité financière sera de l’ordre de 50$ pour chaque mois d’octobre à décembre 2021. Puisque janvier arrivera avec un nouveau droit de cotisations de 6 000$, le compte ne sera plus en excédent et de ce fait même, il n’y aura plus de pénalités financières.

En conclusion, pour cette première partie, le CELI est un puissant allier pour vous aider à vous bâtir un patrimoine financier. Il faut cependant bien en comprendre la mécanique pour que l’expérience et l’efficacité financier soient un succès. C’est pourquoi mon prochain article portera sur les conséquences néfastes d’une mauvaise utilisation du CELI et aussi comment l’optimiser pour arriver à des résultats exceptionnels. Bons investissements et à bientôt!

ARTICLE RÉDIGÉ PAR:

Bruno Lafortune

Représentant en épargne collective
Gestion financière Assante ltée

Conseiller en sécurité financière
Services de succession et d’assurances Assante inc.

467 rue Notre-Dame, Bureau 201, Repentigny (Québec) J6A 2T3
Tél. : 450-582-2777, poste 225
Sans frais : 1 877-358-1758
www.assanteperspective.com

Linkedin: www.linkedin.com/in/bruno-lafortune-438bb81b8
Club Boursier: https://clubboursier.com/membres/brunopgf/

Le présent document est fourni à titre d’information général et peut faire l’objet de changements sans préavis. Bien que tous les efforts aient été déployés afin de veiller à ce que les renseignements contenus dans ce document proviennent de sources fiables, nous ne pouvons en garantir l’exactitude ni l’exhaustivité. Avant de prendre toute décision liée au contenu de la présente lettre, communiquez avec un conseiller professionnel qui vous fournira des conseils en fonction de votre situation particulière.

PARTAGEZ Post

1 Comment

Commentez